Bungie va redoubler sa lutte contre le racisme dans sa communauté

Suite à la tuerie terroriste de Buffalo, Bungie annonce vouloir redoubler ses efforts pour entretenir une communauté inclusive et lutter contre le racisme en son sein.

Cette nouvelle tuerie est peut-être passée sous votre radar avec les législatives et la guerre en Ukraine qui occupent l’espace médiatique ici. Le 14 mai dernier, un jeune homme, se déclarant de la mouvance identitaire et adhérant aux théories du complot racistes comme le grand remplacement, a tué 10 personnes et blessé 3 autres dans un quartier à majorité noire de la ville de Buffalo à New York. L’attentat est classé comme terroriste par les autorités et ce n’est que le dernier d’une longue série de crimes de haine provoqués par l’extrême-droite aux États-Unis. Cela fait plusieurs mois que le FBI et le Ministère de la Justice avertissent sur le fait que l’extrême-droite et les mouvances identitaires sont le plus gros vivier de terrorisme « domestique » dans le pays.

Ce vivier de terroristes potentiels n’est pas issu du vent : cela fait des années que les experts et les autorités pointent du doigt la radicalisation des jeunes hommes blancs dans les communautés en ligne. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que Discord et Twitch seront entendus dans le cadre de l’enquête sur cet attentat par l’avocat général du District de New York. Autre moyen de radicalisation : les jeux vidéo multijoueurs. Nous connaissons tous le vivier de rage, d’insultes, de misogynie et de racisme que peut-être le chat public de la plupart des jeux. Bungie est bien évidemment en première ligne de ce combat, leur titre principal, Destiny 2, étant très précisément un FPS multijoueur.

Black at Bungie logo

Dans un communiqué, le studio annonce un nouveau lot d’initiatives pour lutter contre la haine dans leur communauté. Ils travailleront avec leurs équipes de support et de communauté pour « redoubler nos efforts actuels pour maintenir un espace sûr et anti-raciste dans lequel nos joueurs peuvent se retrouver ». Reconnaissant sa responsabilité de veille en tant que développeur de jeux en ligne, Bungie estime qu’il est temps qu’ils « examinent leurs pratiques et voient quels rôles ils peuvent jouer en prévention de ce genre de tragédies ».

Ils annoncent également une nouvelle initiative caritative en collaboration avec leur Black at Bungie Inclusion Club, une organisation au sein de l’entreprise visant à promouvoir l’identité noire et l’inclusion des minorités au sein de Bungie. Ils donneront donc l’intégralité des bénéfices de la vente de leur pins Black Lives Matters à l’association Southern Poverty Law Center qui surveille les groupes haineux aux États-Unis et les expose pour ce qu’ils sont au public, aux médias et aux autorités.

Ces annonces interviennent quelques jours après que Bungie a déclaré « qu’il n’y aura jamais de muselière assez grande pour nous empêcher de défendre ce qui est juste » en réaction au refus de Sony (qui a acheté le studio pour 3,6 milliards de dollars en février) d’autoriser une déclaration commune de leurs studios en soutien au droit à l’avortement. Le développeur de Destiny 2 avait été l’un des premiers studios à soutenir Roe v. Wade, le jugement de la Cour Suprême qui légalisait l’avortement au niveau fédéral, actuellement menacé par cette même Cour Suprême.

Tritri

Ici pour parler de jeux avec tableurs, aka 4X, grande stratégie, gestion. Aussi expert ès jeux spatiaux, tire régulièrement sur l'ambulance Star Citizen. Egalement le pire cauchemar de nos chers correcteurs

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé