Beyond Blue sort les palmes le 8 juin sur PC et consoles

Partant du principe que les vacances à la mer, c’est fichu pour cet été, Beyond Blue se pose en alternative iodée. Et, qui sait, peut-être qu’on pourra même apprendre des choses – dans un jeu vidéo, rendez-vous compte.

C’est en tout cas l’ambition moteur d’E-Line Media qui, depuis la sortie en 2014 de Never Alone, son précédent titre, n’a pas abandonné l’idée de se servir du jeu vidéo comme d’un outil de transmission. Le développement de Never Alone s’était établi en collaboration avec des membres de la communauté Iñupiat, un peuple originaire d’Alaska, avec comme objectif de trouver le bon dosage entre les ingrédients qui font un jeu solide et l’apport d’un savoir scientifique. Selon les retours d’époque, le résultat souffrait de mécaniques de gameplay grippées mais ne manquait pourtant pas d’attrait, entre une direction artistique travaillée et la pertinence des informations tendues aux joueurs et joueuses. Dans cette lignée, et en association avec la BBC, OceanX Media (les deux structures à l’origine du documentaire Blue Planet II), E-Line vient de lancer Beyond Blue, son nouveau jeu dédié à l’exploration sous-marine.

On y incarnera Mirai, spécialiste de l’océan à l’aune d’une mission où elle et son équipe se lanceront dans l’exploration et l’observation des grands fonds. Situé dans un futur proche, le récit peut se permettre l’utilisation d’une nouvelle technologie de pointe qui consiste, on le suppose, en un scan rapide et très précis des espèces peuplant les environs. Et, à vrai dire, c’est à peu près tout. E-Line entretient le mystère entourant ses mécaniques en teasant la nécessité de faire des choix au fil de l’aventure. On sait en revanche que 16 « mini-documentaires » renseigneront les plongeurs et plongeuses en devenir, comptant la participation de chercheur.euses et de scènes sous-marines filmées pour l’occasion.

Si les premières images nous ont vendu une quantité non raisonnable de rêve, on n’en sait vraiment trop peu sur le gameplay qui occupera les quelques heures, sans doute pas plus, que durera notre plongée, et surtout sur la direction que prendra le récit pour s’emballer (l)outre mesure. Nulle doute, cependant, que la virée flattera la rétine. Il sera toujours temps de ressortir les deux Endless Ocean à titre de comparaison pour déterminer quelle expérience sera la plus salée. Beyond Blue est disponible dès à présent sur l’Apple Arcade et le 8 juin sur Steam, PS4 et Xbox One.

Seastrom
Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant Dreyer et Digimon.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé