Video Game Without Borders récompensée pour Antura, son jeu à destination des enfants syriens

Aujourd’hui, un peu de recul sur notre pratique préférée et les usages qui en sont faits. Pendant que nous slalomions la semaine passée entre les posts publi-rédactionnels du Black Friday et alors que nous préparons nos fines hanches aux tops et autres guides d’achats de Noël, Video Games Without Borders s’est vue remettre un prix de l’innovation par le Haut Conservatoire des Nations Unies pour les réfugiés grâce à son jeu éducatif Antura and the Letters.

Accrochez-vous deux secondes, ça va faire pas mal d’acronymes. À l’occasion du second NGO Innovation Award (prix de l’innovation des organisations non-gouvernementales) organisé par le HCR (Haut Conservatoire des Nations Unies pour les réfugiés), Video Games Without Borders s’est vue distinguée par un des trois prix remis à cette occasion. Association à but non lucratif, VGWB a développé le jeu Antura and the Letters pour aider les enfants syriens réfugiés, que le conflit empêche d’accéder à l’école, à lire l’arabe par l’intermédiaire de mini-jeux.

Le but du NGO Innovation Award est « de continuer à encourager l’innovation au sein des associations à but non lucratif travaillant avec les réfugiés et les personnes déracinées ». Cette mise en lumière de projets internationaux (266 propositions venant de 59 pays ont été déposées) fût particulièrement attentive à « l’importance de relever les défis de la connectivité de manière inclusive ». La réaction de Video Games Without Borders à la suite de cette annonce allait dans le même sens : « Nous croyons fermement que les jeux numériques font partie des innovations dont nous avons besoin pour changer le monde au mieux. Il y a un intérêt croissant dans l’utilisation du divertissement numérique pour le changement social et le prix nous permettra d’accélérer notre impact et le développement de notre projet. »

Si on ne peut définir son réel impact sur l’alphabétisation de ses jeunes joueurs et joueuses, Antura and the Letters (disponible gratuitement hors connexion sur PC et mobile) a été téléchargé plus de 200 000 fois dans sa première version, centrée sur l’apprentissage de l’arabe et développée auprès de professionnels. Après avoir été testée en Jordanie dans le camp d’Azraq (qui comptait le mois dernier plus de 36 000 occupants dont 60% d’enfants, selon les chiffres du HCR), l’application doit être bientôt lancée en Afghanistan. Grâce aux partenariats mis en place qui permettront le téléchargement gratuit et une accessibilité aux tablettes et autres téléphones, le chien mascotte Antura s’ouvrira ainsi au pachto et au farsi. Une version marocaine est également parue, aux côtés d’une nouvelle application s’adressant à un public plus global : Learn English with Antura. Si l’initiative vous parle, sachez que vous pouvez soutenir VGWB via Patreon.

Seastrom
Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave et à une tendance toujours plus prononcée pour la contradiction. Rajoutez un "j'aime bien tous les genres de jeux" et autant vous dire qu'avec ça, difficile d'affirmer avoir bon goût. Possibilité de l'amadouer en lui parlant Dreyer et Digimon.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.