L’Africa Games Week reportée à 2022 en raison de la situation sanitaire

L’Africa Games Week, qui devait initialement se dérouler en ligne du 8 au 10 décembre 2021 à Cape Town en Afrique du Sud, vient d’être reprogrammée pour février 2022 (du 23 au 25), en raison de la situation sanitaire, particulièrement à cause du nouveau variant du COVID-19, apparu en Afrique du Sud (Omicron).

Dans un communiqué, les organisateurs ont expliqué qu’opter pour une forme purement numérique pour cet événement aurait compromis l’« excellent programme » de cette édition et qu’il n’était pas envisageable de faire se déplacer les intervenants sans pouvoir leur garantir de pouvoir entrer dans le pays ou d’en repartir.

L’Africa Games Week, créée en 2018 et qui se déroule en Afrique du Sud est l’un des plus grands rassemblements de développeurs de jeux vidéo du continent africain. Son objectif est de promouvoir et développer le secteur dans cette zone géographique. Elle rassemble trois événements majeurs « Make Games Africa !» : un événement axé sur l’introduction d’investisseurs et éditeurs internationaux sur le marché subsaharien, « Africa Stream Con » : pour les créateurs de contenus et streamers africains et Games for Change, dédié au développement des serious games. Cette année, le programme devrait être complété par la présence de Nordic Game Discovery Contest et A MAZE. Train Jam.

Si le continent africain n’est pas nécessairement le premier endroit qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de jeux vidéo, c’est un marché en pleine croissance. Selon un rapport commandé par Carry1st et Newzoo, le nombre de joueurs serait passé de 77 à 186 millions en cinq ans (2015 à 2021) et l’intérêt de la population se porte majoritairement vers les jeux mobiles et l’esport. Cette tendance s’explique notamment par une amélioration considérable de l’accès à Internet, la jeunesse de la population, l’adoption massive des nouvelles technologies ainsi que par la pandémie de COVID-19. Selon ce même rapport, l’Éthiopie, le Ghana, le Kenya, le Nigéria et l’Afrique du Sud sont les principaux moteurs de ce développement et les carrières dans l’esport sont de plus en plus envisagées par les jeunes.

Il reste à espérer que la situation sanitaire s’améliore et que l’Africa Games Week puisse avoir lieu en février et plus largement que de telles initiatives se multiplient pour promouvoir une production dynamique qui ne pourra qu’enrichir et diversifier le secteur.

BatVador

Traductrice ascendante topiaire qui aime les city builders, les dystopies et les jeux avec des gens déprimés dedans.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé