Tropico 6 – Le GOTY en pantoufle

De manière intéressante, mes GOTY de 2019 ne sont pas des jeux très oufs. Ils n’ont pas de gameplay particulièrement innovant, ou foncièrement excellent. Mais tous m’inspirent de bons sentiments et m’offrent de quoi passer un moment sympa en me plongeant dans une atmosphère particulière. Donc aujourd’hui, je vais vous parler d’un jeu qui me fait sentir chez moi, et le fait de le lancer me procure la même sensation que de mettre ma vieille paire de sandales. Tropico 6 donc.

Je suis un énorme amateur de jeux de stratégie et de gestion, du coup lorsque la possibilité s’est présentée, je ne me suis pas fait prier pour demander Tropico 6, et ce ne fut pas du tout une surprise à tester. Je n’avais fait que le troisième épisode de la série de Kalypso, mais en lançant celui-ci, absolument rien ne m’a surpris. L’humour, la gestion, la musique, presque tout était comme à l’époque. Certes, il existe quelques différences entre Tropico 3 et 6, mais elles sont assez minimes pour qu’on se sente quand même comme à la maison. C’est donc une belle découverte mais en terre très connue à laquelle j’ai eu droit, et ce fut très plaisant, car à la même époque j’avais sincèrement la flemme de découvrir de nouvelles expériences et j’étais un poil saoulé par mon job du moment donc mes jeux du moment me laissaient de marbre.

Tropico 6 ville
Elle est pas belle mon île pas du tout optimisée ?

Au final est-ce qu’il est bien ce jeu ? Ben ouaip, c’est un city-builder plutôt drôle et simple sans être trop simpliste. Certes parfois on aimerait pouvoir accélérer le jeu en x8 pour faire passer certaines phases d’attente, mais sinon c’est toujours cool de pouvoir gouverner son archipel comme la dernière des ordures militaristes, ou au contraire de créer son utopie sur les îles des Caraïbes. Donc oui, si j’aime ce Tropico 6 c’est juste parce qu’il me rappelle mes vieux souvenirs et n’innove pas vraiment. J’admets que c’est bancal comme raison d’en faire un jeu de l’année, mais c’est moi El Presidente, et je fais ce que je veux.

Tropico 6 humour
L’humour de la série sait être cinglant et peu insultant.

Très sincèrement, des trois jeux dont j’ai parlé pour ce calendrier de l’avent, Tropico 6 est sans conteste le choix le plus personnel que j’ai fait. C’est un jeu de mon année 2019, car il me renvoie à mon année 2009, avec tout le contexte qui s’y rattache. Et bien que j’aime découvrir de nouvelles expériences quand je joue aux jeux vidéo, parfois j’aime bien juste enfiler des pantoufles et revivre une aventure que je connais déjà par cœur. En plus, ce jeu étant assez simple, j’aime bien jouer bêtement une partie avec les paramètres les plus faciles, juste pour prendre le temps de voir mon île se développer tranquillement et pour pouvoir faire n’importe quoi (comme tuer tous mes opposants aux élections). Et puis, c’est toujours cool de quitter son quotidien pluvieux pour martyriser des citoyens qui ne m’ont rien demandé sur une île paradisiaque.

Malgré tout le bien que je dis sur ce jeu, je ne pense pas pouvoir le conseiller comme un jeu exceptionnellement bien fait. Déjà, si vous avez l’habitude des Tropico, je pense que rester sur le 5 avec les extensions vaut mieux que passer à la caisse en achetant celui-ci directement. Idem pour les gros joueurs de city-builders, préférez les titres plus poussés comme Cities Skyline ou Planetbase, car la série de Kalypso est très noob friendly mais manque un peu de mécaniques très subtiles. En fait, si vous êtes un nouveau venu dans la gestion, Tropico est tout désigné pour vous, mais tournez-vous plutôt sur un des épisodes précédents en attendant que le 6 ait assez de DLC et d’équilibrage.

Ainsi se termine ma contribution au calendrier de l’avent de TPP et j’espère que l’an prochain me permettra de citer des jeux aussi bons voire meilleurs que ceux dont j’ai parlé cette année.

Avatar
Un Rieur

J'aime tous les jeux, surtout les jeux un peu nazes ou cassés. C'est pas parce que c'est nul que c'est pas bon, et puis j'aime aussi la bouffe, et le JDR

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé