Forged of Blood – Les abysses de nullité

Tout est dans le titre, j’ai hésité longuement à faire comme Zali pour son célèbre article sur Dynasty Warrior, mais j’ai pas envie de rire ou de faire rire. Forged of Blood m’a énervé, et je n’y ai rien vu d’autre qu’un jeu raté, naze, mal pensé et qui m’a fait perdre mon temps. C’est le premier jeu de Critical Forge, qui l’a aussi auto édité. Et si jamais vous les devs vous me lisez, je suis désolé d’avance, mais ce qui arrive risque de faire mal.

Alors quand on parle de Forged of Blood, de quoi parle-t-on ? On parle d’un mélange entre un tactical, un RPG, et un jeu de grande stratégie style Total War. Dit comme ça, ça fait rêver hein ? Ou au moins c’est intrigant. Malheureusement aucune promesse n’est tenue, même en partie. Rien ne va, tous les gameplays sont ratés d’une manière ou d’une autre, et dans son ensemble le jeu ne devrait pas être sorti.

Début du réquisitoire

Bon commençons le procès avec la partie la moins visible. Forged of Blood est mal codé et mal optimisé. Pour la petite histoire, je suis moi-même développeur de métier, et j’ai déjà bossé sur des jeux. Je sais donc à quel point il est difficile de bien optimiser un jeu, et aussi quel niveau de minutie demande la création vidéoludique. Cependant, à un moment il faut arrêter de prendre les gens pour des cons, et se sortir les doigts. Forged of Blood demande en configuration recommandée des specs supérieures à Total War Warhammer 2. Et je vous invite à faire la comparaison graphique ou bien des IA (ce sont les éléments qui sont les plus gourmands en ressources dans un jeu), je vous promets qu’un des deux vaut largement plus les specs qu’il demande. À quel moment les devs se sont dit que 16 gigas de RAM c’était pas abusé pour leur jeu tout naze ? Et vous voulez savoir la meilleure ? Mon PC a du mal à faire tourner ce jeu en Low alors que MGS V tourne tranquillement en High. Comment ils ont pu commercialiser leur jeu en se disant que c’était acceptable ?

Forged of blood cinématique
V’là à quoi ressemblent les cinématiques, je ne comprends pas qu’elles buguent

Curieusement, l’endroit où ça rame le plus c’est pendant les cinématiques, qui ne sont que des diaporamas de jolies images avec une voix-off. Mais comme ça rame et que c’est codé avec le cul, la voix se décale par rapport à l’image et les cinématiques se coupent avant que la voix-off ait fini son discours. Je ne pourrai donc pas juger la qualité narrative des cinématiques (et de la musique non plus pour des raisons similaires), à cause de ça. Enfin les deux points qui rendent encore plus inadmissibles ces soucis techniques : le jeu est moche à en crever, et il fait chauffer mon PC au point qu’il se mette en veille forcée (je soupçonne que ça ait entraîné des dommages sur un de mes ports USB d’ailleurs). Encore une fois, j’y ai joué avec la configuration au minimum.

Ah et avant d’aller plus loin, je vous épargne les soucis d’icônes qui ne se mettent pas à jour et de jeu qui galère à se lancer.

Tu pensais avoir touché le fond ?

Maintenant que j’ai fini l’aspect technique, passons à un autre aspect que j’ai vaguement abordé : c’est moche. Je ne parle pas de la direction artistique pas inspirée, ou même de certains assets qui ne seraient pas ouf, mais juste que l’ensemble du jeu est moche. Pourtant je suis pas trop difficile sur ces points, quand j’ai testé God’s Trigger ou The Church in the Darkness, leur DA, bien que pas ultra originale, m’avait contenté, idem pour leur aspect graphique. Là je parle d’un problème vraiment qualitatif : les textures sont baveuses, les modèles 3D à peine détaillés, les couleurs fades, et on reconnait à peine à l’écran ce qui est important de ce qui ne l’est pas (mais ils ont un autre problème pour ça, on y reviendra). On pourrait me rétorquer que c’est parce que mes paramètres graphiques étaient en low. Dans ce cas pourquoi mon PC chauffait autant et pourquoi le jeu ramait et se payait le luxe de temps de chargement interminables ?

Bon entre nous : c’est moche non ?

Je garde pour toute la dernière partie de ce test l’aspect qui m’a fait hurler et qui a mis pas mal de monde d’accord à la rédaction, mais je voudrais vous parler de gameplay maintenant, ainsi que de tutoriel. Encore une fois c’est pas fou, le tuto est trop succinct et ne nous prépare pas à la complexité d’un gameplay trop brouillon. De plus, la partie tactique manque de vie, on s’y ennuie ferme. Même Mordheim, qui n’est pas un jeu très reconnu pour la qualité de son gameplay et de son game feel, arrive mieux à impliquer le joueur. Ici on appuie bêtement pour frapper l’ennemi, on voit le résultat et on s’en tape. En fait comme l’enrobage n’arrive pas à nous intéresser, le cœur du jeu, en étant juste jouable, nous laisse de marbre. Je ne me pencherai pas sur l’aspect stratégie non plus car mon prochain point vous fera comprendre que ce n’est pas la peine.

Forged of Blood
Ça aussi c’est dégueu, mais ça fait ramer mon ordi

La source de ma Rage

Attaquons maintenant le nœud du problème. Car s’il n’y avait que la technique j’aurais pardonné, s’il n’y avait que les graphismes ou le gameplay pété j’aurais laissé passer. Non le problème principal, qui m’a fait dire que Critical Forge n’avait peut-être pas de game designer ou de personne compétente aux tests, est plus discret… Avez-vous déjà entendu parler d’ergonomie ? D’interface ? De design de menu ? Si la réponse est non ou oui mais pas beaucoup, voici une leçon rapide. Qu’est ce qu’il ne faut pas faire dans un jeu pour avoir une interface claire ? Ben ça :

Forged of Blood
On n’y comprend rien

Ou ça :

Forged of blood
Un indice sur pourquoi c’est daubé : texte et quantité

Et deux derniers clous dans ce cercueil :

Forged of blood
PS : Aucun tuto ne montre comment se servir de ce tableau
Forged of Blood
Encore une fois, pas de tuto

Est-ce que j’ai besoin d’expliquer pourquoi c’est raté et un mauvais taf ? Sérieusement ? J’en reviens encore une fois à ma vie en dehors d’ici, mais quand j’étais étudiant en tant que dev, j’ai eu des cours d’interface homme-machine, donc des cours pour savoir comment bien concevoir un menu de logiciel. J’ai discuté avec des connaissances faisant des études de game design, ou même de graphisme, et eux aussi ont des leçons d’ergonomie. Ce genre d’interface est simplement inadmissible de la part d’un studio qui se veut un minimum professionnel dans le jeu vidéo. Une série de playtests avec 10 sujets aurait pu leur faire corriger ça. S’ils avaient ne serait-ce que jeté un œil à un jeu de stratégie, ils auraient vu que leurs menus c’était de la merde.

C’est spécifiquement cet aspect en fait qui démonte le gameplay, car sans information claire, il est impossible de savoir ce que l’on fait et de prendre plaisir à jouer. RAGE 2 avait un souci similaire mais à moindre échelle avec ses menus labyrinthiques et ses 8 monnaies. Cependant, cela ne gâchait que le coté « RPG » du jeu, et laissait au joueur la possibilité d’apprécier le shoot. Mais vous avez essayé de jouer à un jeu de stratégie ou tactique sans rien comprendre aux informations à l’écran ? Ou en galérant à savoir ce qui est important de ce qui est anecdotique ? Si ce n’est pas le cas, laissez-moi vous affirmer que c’est une purge.

Oui je suis vénère à cause d’un bête menu mal conçu, mais ce niveau d’incompétence c’est trop pour moi. Même sans les autres soucis ça aurait été rédhibitoire, mais si on additionne le tout on se retrouve avec un jeu mal codé, moche, qui a un gameplay juste fonctionnel, et injouable parce que les informations ne sont pas claires.

Forged of Blood été testé sur PC via une clef fournie par l’éditeur.

Je n’ai pas grand chose à dire pour conclure après ce long texte me servant de défouloir. Forged of Blood n’a rien à sauver. Je conclurai donc avec un ressenti à chaud : je hais Forged of Blood, ce jeu est une perte de temps et un gâchis de compétences et d’argent.

Le Bon

Au moins le jeu se lance

L'idée de base était bonne

Le Pas Bon

Tout.

Absolument TOUT

Avatar
Un Rieur

J'aime tout les jeux, surtout les jeux un peu nazes ou cassés. C'est pas parce que c'est nul que c'est pas bon, et puis j'aime aussi la bouffe, et le JDR

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.