L’indé matin : Galaxy Tales: Story of Rapunzel

C’est un nouveau lundi miteux qui se dessine, et pour ne pas céder à la morosité du début de semaine, l’indé matin met en lumière un jeu indépendant, tout juste ou bientôt sorti, qui nous a tapé dans l’œil. De quoi repartir du bon pied, avec curiosité en bandoulière et foi en l’humanité. Cette semaine, aventure stel’hair avec Galaxy Tales: Story of Rapunzel.

Entré en accès anticipé l’an dernier, Galaxy Tales : Story of Rapunzel sort sans avoir trouvé son public et ce malgré une proposition qui parait colorée et énergique. Peut-être que l’absence d’un éditeur a joué contre lui mais reste une énergie communicative dont les codes visuels nous rappellent aux bons souvenirs des Super Nanas.

L’androïde Rapunzel est réveillée par un petit alien nommé Rose, alors que la planète Jimo est envahie par des pirates de l’espace. En lieu et place de lasers, la chevelue a pour arme sa crinière, avec laquelle elle emprisonne ses ennemis et s’éjecte d’un point d’accroche à l’autre. Aussi basique que cette histoire soit, Galaxy Tales: Story of Rapunzel a la particularité de la développer par l’intermédiaire d’un webtoon sorti au fil de son accès anticipé. De quoi tenter de nourrir l’attachement des joueurs et joueuses à son duo de personnages excentriques. Ça n’a pas eu l’air de fonctionner outre mesure, si on en croit les retours utilisateurs peu nombreux, mais le concept a de l’idée.

La plateforme à première vue un tantinet basique a sûrement manqué d’intéresser mais reste un univers très cartoon et une héroïne facétieuse qui a le bon goût de dasher en arc-en-ciel. Un titre qui pourrait convenir au jeune public ou à celles et ceux voulant tester prudemment leurs capacités pour la plateforme rapide, avant d’enchainer sur plus consistant.

Galaxy Tales: Story of Rapunzel est disponible sur PC depuis le 30 juin.

Bonus : Et comme c’est dur de faire un choix excluant (même si en ce moment c’est un peu la dèche), on vous signale également les sorties de White Lavender (20/06, PC) et Guardener (21/06, PC) par Sokpop Collective, respectivement un souls-like à hauteur d’insectes et un jeu de stratégie minimaliste, toujours en suivant une ligne « développement court et petit prix ».

On retient aussi les sorties de Quester (23/06, PC), roguelike où la récolte de ressources est nécessaire pour attaquer, Mini Maker: Make A Thing (28/06, PC), pour créer des bidules moches et en être fier, et de Thrill Penguin (29/06, PC), nouveau platformer à tendance millimétrée du français Sylph.

Pour le reste des sorties, c’est toujours vers les miettes de l’actu qu’il faut se tourner.

Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant indés et D&D (Dreyer et Digimon).

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé