LudoNarraCon, un « festival en ligne » dédié au jeu narratif indépendant

Hébergée sur Steam du 24 au 27 avril, la LudoNarraCon mettra en avant une quarantaine de jeux indépendants à la fibre narrative prégnante, et ce pour la seconde année consécutive.

Voilà un événement du jeu vidéo qui pourrait tirer son épingle du jeu : non contente d’être à l’origine entièrement organisée en ligne, évitant à la fois l’annulation et la mise en danger de centaines de visiteurs en ces temps de confinement, la LudoNarraCon peut peut-être profiter de ces circonstances exceptionnelles pour attirer les curieux et curieuses enfermé.e.s devant leur ordinateur.

Du 24 au 27 avril, ce « festival en ligne », comme se plaisent à l’appeler ses organisateurs, investira les étals de Steam avec pour mission de promouvoir le jeu narratif indépendant. Organisé par l’éditeur Fellow Traveller (qui vient d’accompagner la sortie de l’affriolant In Other Waters), il donnera la parole à des équipes qui ont à coeur de mettre la narration au centre de leur gameplay.

She Dreams Elsewhere, un des titres phares de LudoNarraCon, fait particulièrement trépigner Zali

Ces titres, sortis ou à venir, se montreront aux visiteurs via plusieurs canaux. La page du magasin en ligne de chacun d’entre eux, comme autant de stands débarrassés de leurs encombrants et postillonnants visiteurs, accueillera un stream où ses développeur.ses pourront à loisir commenter des séquences de gameplay, répondre aux questions des internautes ou aborder l’envers de la conception du jeu. En complément, certains (une bonne moitié, assure Fellow Traveller) mettront une démo à disposition, histoire d’appâter le chaland qui serait venu depuis la page d’accueil de l’événement, laquelle diffusera également un stream, dédié pour sa part aux conférences et discussions entre professionnel.les. Les sujets traiteront avant tout du narratif dans le jeu vidéo. On retrouvera parmi les intervenant.es la scénariste Tori Schafer (Backbone, TESO), Sam Barlow (développeur de Her Story et Telling Lies), le narrative designer Anthony Jauneaud (A Plague Tale) ou encore Miriam Verburg, productrice exécutive de Bloom Digital et dont Later Daters, le simulateur de drague en maison de retraite, vient de sortir.

Pour les équipes qui ont eu la chance de voir leur jeu retenu, cette mise en lumière pourrait avoir un impact significatif sur la visibilité de leur jeu, dans l’océan (ou, parfois, la décharge à ciel ouvert) que représente Steam. Les organisateurs de la LudoNarraCon ne s’y trompent pas et mettent en avant les chiffres de l’édition précédente, qui d’après eux aurait attiré 870 000 personnes sur la page de l’événement. L’effet mécanique attendu se situe au niveau de l’ajout à la wishlist des utilisateur.rices, sésame nécessaire à cumuler pour se retrouver en tête des jeux les plus attendus. L’événement 2019 aurait permis aux studios de « récolter » en moyenne 5 000 souhaits d’achat supplémentaires. Nul doute que certains de ces titres en auront besoin.

Eliza est loin de ressembler aux puzzles que Zachtronics a l’habitude de faire

Pour celles et ceux que ça intéresserait, Chris Wright, fondateur de Fellow Traveller, était l’invité du podcast The 1099, où il a pu parler de l’événement et du retour des jeux narratifs. Signalons enfin la présence de jeux dont nous avons pu parler sur le site, à savoir Mutazione, Hypnospace Outlaw, Wide Ocean Big Jacket, Over the Alps, Heaven’s Vault ou plus récemment Sometimes Always Monsters. A noter que la plupart des titres de la sélection verront leur prix bradé durant les 3 jours que durera l’événement.

Seastrom
Seastrom

C'est la Loire qui coule dans les veines de Seastrom, mélangée aux subtilités de la vaporwave. Possibilité de l'amadouer en lui parlant Dreyer et Digimon.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.