Les bonnes nouvelles de la semaine : Armor Games, Infernax et Darkest Dungeon 2

Parmi les semaines toutes pourries en termes de news, on peut compter cet enfer qu’est l’E3 (encore plus maintenant dans sa version fragmentée) et celle que l’on traverse actuellement : la période des soldes, noyant toute info potentiellement intéressante dans un océan d’offres d’écrans, de claviers, d’aspirateurs connectés et que sais-je encore. Au point presque d’en oublier nos déboires politiques actuels. Presque. Heureusement, en lisant un peu entre les lignes de promos, il restait possible de trouver deux trois news à se mettre sous la dent, et même des positives : c’est l’heure des bonnes nouvelles. Aujourd’hui au menu : Armor Games adopte à son tour la semaine de 4 jours, Berserk Studio donne une date pour Infernax, et Red Hook Studios dévoile la roadmap de Darkest Dungeon 2.

Armor Games passe à la semaine de 4 jours

Nous en parlions en octobre dernier : si ce modèle reste pour le moment très minoritaire, quelques studios commencent timidement à proposer des semaines de 4 jours et 32 h au lieu des habituels 5 jours et 40 h. Après les indés derrière Ynglet, Falcon Age ou Bugsnax, mais surtout les imposants Eidos Montréal et Eidos Sherbrook, c’est au tour du vénérable Armor Games de diminuer le temps de travail hebdomadaire de ses salarié·e·s. C’est John Cooney, CEO actuel du studio (et développeur sous le pseudo de jmtb02, derrière notamment les très chouettes Achievement Unlocked et This is the Only Level), qui l’annonçait cette semaine sur Twitter : après une période d’essai de trois mois, durant laquelle les employé·e·s et managers ont pu s’acclimater et réorganiser leur travail, la structure a décidé de passer à la semaine de 4 jours de manière permanente. Selon un sondage passé en interne, 100 % des salarié·e·s ont dit être au moins aussi productif·ves (si ce n’est plus) avec cette nouvelle organisation. Un argument de plus en faveur de semaines de travail (et de cours, mais c’est une autre question) plus courtes.

Si le studio ne fait plus immensément parler de lui ces derniers temps, il y a fort à parier que vous ayez déjà croisé sa route, pour peu que vous vous soyez essayé·e au jeu Flash dans les années 2010. Plateforme de jeu sous navigateur culte – aux côtés de Kongregate ou Newgrounds – , Armor Games était également connu pour avoir produit une bonne quantité de titres cultes de l’époque, de Shift (hé oui, mon pseudo vient tout à fait de là) à GemCraft, en passant par Crush the Castle, Fancy Pants Adventures ou Kingdom Rush. Tant d’heures passées sur les PC du CDI… Cependant, malgré l’abandon du Flash par tous les navigateurs depuis janvier 2020, le studio n’est pas mort, son site hébergeant désormais une bonne quantité de titres en HTML5 et sa branche Armor Games Studios développant et produisant quelques titres pour PC et mobile depuis 2014.

Une date de sortie pour Infernax

Et on part donc sur une journée spéciale “héritiers du Flash”, puisque les Québécois de Berzerk Studio ont démarré leur carrière sur un clone idiot du tout aussi idiot Yeti Sports : Homerun in Berzerk Land. Mais si l’humour gras de ces jeux Flash nous a (un peu) marqué, c’est surtout pour l’excellent Just Shapes & Beats que l’on apprécie Berzerk Studio chez TPP. Et le studio change une nouvelle fois de style, puisqu’il abandonne le jeu de rythme coloré à tendance bullet hell, pour se lancer dans Infernax, jeu d’action retro et hardcore, lorgnant sur une esthétique et des mécaniques tout droit sorties des années 80.

Un postulat qui fait assez peu rêver, mais c’était sans compter cette note de blog de Mike Ducarme pour PlayStation, dans laquelle il décrit dans les grandes lignes l’équilibre entre retro et accessibilité qu’a cherché à atteindre le studio, promettant avec Infernax une difficulté élevée mais pas injuste, notamment grâce à des points de sauvegarde judicieusement placés, une difficulté ajustable pour les donjons, et la possibilité de ressortir les cheat codes comme à la vieille époque. Une perspective alléchante si cette promesse est tenue, d’autant que l’esthétique et la finesse du pixel art, accompagnées de cette proposition de “jeu imaginé par un enfant gavé de sucre” nous a personnellement déjà conquis. Édité par The Arcade Crew (Dark Devotion, Kunai) et prévu sur PC, PlayStation, Xbox et Switch, Infernax sortira le 14 février 2022.

Darkest Dungeon 2 affiche sa feuille de route

Sorti en early access le 26 octobre 2021 sur Epic Games Store, Darkest Dungeon 2 nous précise un peu la suite des opérations. Le titre a rencontré un accueil critique somme toute très positif, que ce soit du côté de la presse ou du public, notamment grâce à une refonte de la structure du premier jeu, le faisant basculer dans le roguelike pur et dur. Et c’est cet aspect qui va continuer d’être développé, à en croire la feuille de route présentée par Red Hook Studios. La première mise à jour majeure, prévue pour mi-février, améliorera les variations entre les parties, tout en ajoutant une montagne de contenu, allant des ennemis aux objets, en passant par les améliorations ou backgrounds des personnages. La suite du développement s’étirera sur cinq autres milestones, dont la date n’est pas encore annoncée – ce qui est bien plus prudent. Nous pouvons donc nous attendre à une aventure en cinq actes contre un seul disponible pour le moment et l’arrivée des suivants sera a priori accompagnée de nouveau personnages jouables, de nouveaux boss et de nouvelles régions à visiter. Une roadmap finalement assez convenue, mais qui a le mérite d’être claire, plutôt détaillée et laisse espérer le meilleur pour l’état de la version finale, pour le moment sans date elle non plus.

Darkest Dungeon 2 : roadmap

Les bonnes nouvelles des bonnes nouvelles

Aujourd’hui, nous vous recommandons tous de participer au merveilleux concours organisé par la rédaction pour fêter les 1000 abonné·es du compte Twitter. Lâchez un fav et un RT et vous aurez peut-être la chance de remporter Control et Heaven’s Vault, deux GOTY de The Pixel Post en 2019.

Shift

Camélidé croisé touche de clavier et militant pro-MS Paint. J'aime les jeux indés à gros pixels, les platformers sadiques et les énigmes.

Aucun commentaire

L'espace de commentaires est fermé