Le récap de la conférence Ubisoft - Des lapins, des pirates, et Michel Ancel

[E3 2017] Le récap de la conférence Ubisoft – Des lapins, des pirates, et Michel Ancel

Après des conférences en demi-teinte jusque-là, même si Microsoft a su être solide, nous comptions sur la soirée et la nuit d’hier pour nous exciter un peu plus.  Et c’était à Ubisoft, qui nous a habitué ces dernières années à des conférences particulièrement agréables à suivre, de relever le niveau après le PC Gaming Show qui s’il était très intéressant sur le fond, pêchait pas une mise en scène atroce.

Malgré les fuites récurrentes, l’ambiance était clairement au beau fixe au moment de l’ouverture de la conférence avec un Yves Guillemot en maître de cérémonie. Les fuites aidant, le grand patron de l’éditeur français a entamé directement avec Mario+Rabbids Kingdom Battle, en faisant intervenir sur scène Shigeru Miyamoto, qu’on a plus besoin de présenter. Et à titre personnel j’ai été finalement enthousiaste autour de ce titre, qui se présente comme un tactical adventure moins retord qu’un XCOM. Plutôt plaisant à l’œil, on sent dans la présentation une vraie volonté d’accessibilité, une relative variété dans les techniques, tout en proposant un challenge progressif si l’on écoute les développeurs et les premiers retours. Ce qui apparaissait comme une alliance improbable a finalement réussi sa présentation. Rendez vous le 29 août, en exclusivité sur Switch.


 

Au tour d’Ubisoft Singapour de présenter son premier jeu en tant que studio lead, intitulé Skull & Bones. Les combats navals de Black flag ont visiblement fait des petits puisque le titre ressemble fort dans sa présentation à une adaptation multijoueurs du gameplay présent dans l’opus d’Assassin’s Creed. Le tout mettant en scène les pirates et leur éphémère République. Cela dit, le titre sera totalement jouable en solo mais ne devrait prendre son sens qu’avec des camarades d’infortune. Dans les activités proposées, on retrouvera par exemple un mode 5 contre 5 de chasse aux trésor, laissant une belle place aux tirs de bordées et autres embuscades. Bien évidement, divers types de navires ainsi que de nombreuses options de personnalisation seront présentes. Malgré le charme du trailer et une présentation de gameplay, il faudra plus qu’un simple stand alone inspiré de Black Flag pour faire venir et conserver les joueurs sur les serveurs. Par contre, il ne faut pas attendre le titre avant 2018, même si des phases alpha et bêta seront disponibles pour s’essayer à Skull & Bones

 

Si le premier titre avait vite été oublié par la presse, une belle communauté s’est créée autour de The Crew, et il est parfaitement logique qu’Ivory Tower revienne avec un nouvel épisode allant encore plus loin en terme de possibilités, même si l’ADN est conservée. Toujours situé aux Etats-Unis, The Crew 2 donnera la possibilité de piloter bien plus de véhicules. En effet, en plus des motos, les joueurs pourront faire des folies avec des avions, des bateaux, le tout dans des environnements plus réalistes grâce à diverses améliorations apportées au moteur. Les joueurs du premier opus sauront par ailleurs être remerciés puisqu’ils pourront, dès le lancement du jeu début 2018, récupérer 18 véhicules bonus. Plutôt sympathique. Si The Crew premier du nom m’avait totalement laissé indifférent, la variété promise par sa suite pourrait bien me motiver, à suivre…

 

C’est surpris que nous avons observé le segment VR d’Ubisoft avec Elijah Wood, en tant que personnage incarnant un directeur créatif dans l’univers du jeu annoncé : Transference. Si on ne sait absolument rien du titre mis à part une ambiance particulièrement dérangeante, il semblerait bien que l’expérience semble être calibrée pour être vécue à plusieurs. Si la VR a été très absente hors Bethesda, Ubisoft semble vouloir continuer de proposer des titres sérieux sur ce support. La stratégie est-elle bonne ? On devrait rapidement le savoir.  Dans tous les cas, c’est très intrigué que je vais attendre les nouvelles autour de ce projet prévu pour le printemps 2018 et qui n’a pour le moment pas l’air de ressembler à beaucoup d’autres projets.

 

Si ce n’est jamais que sa troisième présence à l’E3, South Park n’est pas revenu les mains vides malgré son double report. Le bien nommé The Fractured But Whole met toujours en scène les enfants dans leurs tenues de supers héros débiles, cherchant à sauver la ville d’un cataclysme. On ne sait toujours pas vraiment ce qui explique le dernier report mais Ubisoft assure que la date annoncée du 17 octobre ne bougera plus. On pourra donc profiter de la merveilleuse version française dans quelques mois, avec visiblement plusieurs nouvelles séquences, des combats rééquilibrés, et de nouveaux mini-jeux. Plutôt que de vous partager l’énième bande-annonce (toujours aussi drôle cela dit), on vous partage un peu de gameplay, diffusé quelques minutes après la conférence.

 

Pour conclure, Ubisoft avait prévu du lourd. Après des années de rumeurs, de confirmation à demi-mots, des officialisations timides, Beyond Good & Evil 2 a enfin été présenté avec une bande-annonce qui, disons-le, casse des culs. Si aucune plate-forme n’a été officialisée, on peut toutefois s’attendre à du classique sans exclusivité.  Concernant le titre, il est toujours bien réalisé par un Michel Ancel qui a laissé Wild au placard et nous emmènera dans le Système 3. Ce dernier sera un système très métallique, très axé sur le commerce, favorisant une piraterie galopante. On en sait également un peu plus sur le personnage, qui sera un pirate en carton au début de son aventure pour devenir le plus grand. C’est ici qu’Ubisoft surprend puisque visiblement, il sera possible de parcourir l’aventure en co-op à plus de deux joueurs ! Malheureusement, le Space Monkey Program, permettant aux joueurs inscrits de faire remonter idées et critiques indique que la sortie est encore bien loin…

« Nous savons que les attentes autour de Beyond Good & Evil 2 sont énormes. Nous sommes en train de créer un space opéra de science-fiction, un jeu dans lequel les joueurs combattront pour la liberté aux côtés de personnages inoubliables et exploreront un vaste et impressionnant système solaire, tout en restant fidèle à l’esprit de Beyond Good & Evil », a  d’ailleurs déclaré le papa de Rayman.


 

Globalement, la conférence d’Ubisoft était très plaisante à suivre avec de nouvelles licences, un discours dynamique et quelques bonnes surprises. On regrettera simplement un léger manque de liant, la faute à l’absence d’un(e) véritable présentateur(trice). On vous épargnera Assassin’s Creed Origins, qu’on a déjà vu sur d’autres conférences, mais sachez que vous pouvez facilement trouver les 40 minutes de gameplay présentées après la conférence. Même chose pour Far Cry 5, dont la nouvelle présentation ne permet pas vraiment d’en discuter. Des bisous.

 

Mallory Delicourt
Mallory Delicourt

Rebut de l'Education Nationale, il étudie désormais la géographie de la Temeria, la mécanique de Mario Kart et les méthodes d'infiltration des agents augmentés.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.