[E3 2017] Le récap de la conférence Bethesda - Bonjour, annonces, pouf, terminé - The Pixel Post

[E3 2017] Le récap de la conférence Bethesda – Bonjour, annonces, pouf, terminé

On ne va pas se mentir vous et moi, la nuit fût courte, et je n’étais pas prêt à encaisser une conférence de 90 minutes entre annonces et bullshit. Mais chez Bethesda, ce sont des gens bien, et on s’est contenté de montrer et d’annoncer. Du fond du coeur, merci.

Cette conférence, qui ne laissait pas beaucoup de place aux séquences sur scène (tant mieux), était centrée autour d’un story-telling complètement barré parti de l’idée de Bethesdaland un parc d’attraction fictif. On sent que rapidement, il y a certains produits qui tournent au service communication de l’éditeur. Cependant, pas de place pour les fioritures, et on a eu droit à une conférence très courte, où les trailers se sont enchaînés pendant 40 minutes, le temps de ne dévoiler que des titres que nous verrons normalement avant la fin de l’année. Par contre, je vous préviens, il n’y a eu ni surprise, ni The Elder Scrolls VI. Au moins, on ne nous aura pas retenu inutilement. Cette conférence s’est ouverte avec témoignage mi-mielleux, mi-choupi des enfants des développeurs essayant de définir le métier de leurs parents. Enfants, ambiance fête foraine, seems legit. Est apparu alors sur scène Pete Hines, responsable des relations presse et du marketing chez Bethesda, venu présenter deux titres VR : Doom VFR (pourquoi le F ?) et Fallout 4 VR.

Il faudra attendre pour savoir si ces titres sont assez ambitieux pour rejoindre les rares jeux sortant du simple principe d’expérience VR, mais on peut déjà saluer l’éditeur, premier de cet E3 à remettre la VR sur le devant de la scène. Ceci fait, Bethesda a présenté une vidéo sur The Elder Scrolls Online Morrowind, sans grand intérêt autre que d’entendre le célèbre thème musical, avant de présenter CreationClub, service permettant d’installer facilement des mod officiels pour Skyrim et Fallout 4. Bon. Sinon, le pour l’instant très secondaire mais sympathique The Elder Scrolls Legends est revenu à l’E3 pour annoncer sa nouvelle extension,  Heroes of Skyrim, prévue pour le 28 juin prochain et rajoutant 150 nouvelles cartes. Inutile de vous partager la bande-annonce, elle n’apporte absolument rien de plus.

Bethesda a également profité de sa “conférence” pour officialiser Skyrim sur Switch (WOW, QUELLE SURPRISE !), avec une compatibilité Amiibo qui permettra aux joueurs de récupérer le bouclier Hylien, la Master Sword, ainsi que la tenue du prodige de Breath Of The Wild. Le tout dans une bande-annonce à la musique fortement en décalage avec l’esprit du jeu.

Mais enfin, après 15 minutes de “oui bon, ok”, la conférence décolle et les annonces tombent. La première d’entre elles est celle d’un stand-alone, fortement lié à Dishonored 2 et qui, comme le laissait supposer le jeu principal, fait place à Meagan Foster. Ce titre, qu’on imaginait à la base comme un simple DLC, sera disponible le 15 septembre prochain et s’intitule Death Of The Outsider, ouvrant beaucoup de questions sur le lore et l’avenir de la licence. Malgré tout, on se retrouve devant une bande-annonce très efficace et bien mise en scène, donnant plutôt envie de se pencher à nouveau sur l’injustement boudé Dishonored 2, en attendant ce stand-alone. On peut imaginer un titre qui ne sera pas aussi long qu’un épisode canonique, mais qui fera le lien entre Dishonored, ses DLC autour de Daud, et Dishonored 2. En tout cas, j’ai de mon côté vraiment hâte d’en savoir plus.

Quand on parlait de l’absence de surprise, je pensais essentiellement au jeu annoncé ensuite, puisqu’il avait fuité ces derniers jours, comme beaucoup de titres avant cet E3. The Evil Within 2 a donc été officialisé par Bethesda, avec une bande-annonce très artistique, très graphique, penchant toujours vers le gore soft et malsain. On y retrouve Sebastian Castellanos, héros du premier opus, encore une fois empêtré dans des ennuis pas possibles. On espère cependant que la technique a été très largement revue et corrigée car le premier opus, aussi bon qu’il fut, souffrait de gros problèmes de rendus, obligeant à la présence de bandes-noires, afin de réduire l’agression visuelle. Tout comme Dishonored : Death of the Outsider, nous aurons normalement le droit de mettre les mains dessus dès cette année puisqu’il est habilement daté au vendredi 13 octobre sur PC, PS4 et Xbox One.

Enfin, comme le disaient les rumeurs insistantes, le dernier jeu montré lors de cette conférence a été Wolfenstein II, intitulé The New Colossus. Et autant dire que cette bande-annonce de neuf minutes n’a pas été réalisée dans un état normal. On y voit un ersatz de La Petite Maison dans la Prairie, partie totalement en sucette, dans un esprit rappelant The Man in the High Castle, série se déroulant aux Etats-Unis partant du principe que les Nazis ont finit par conquérir le monde. On a ensuite eu droit à une forme plus classique mettant en scène notre héros, tout juste réveillé du coma, cherchant à rejoindre une résistance qui semble s’organiser sur le territoire américain. L’esprit de la licence est là, son héros aussi, tout comme les robots et autres méchas surarmés.

Et puiiiiiiiiiis. Fin. Après, il y a eu la conférence Devolver…

 

Mallory Delicourt
Mallory Delicourt

Rebut de l'Education Nationale, il étudie désormais la géographie de la Temeria, la mécanique de Mario Kart et les méthodes d'infiltration des agents augmentés.

1 commentaire
  1. En vrai, pour l’avoir suivie la conférence était de qualité. Ni trop, ni trop peu, un rythme pas trop soutenu comme chez Nintendo pour suivre mais pas entrecoupé de blahblah inutile a base de teraflops façon Microsoft… Je suis déçu qu’on ai pas vu de TES:6 mais franchement Bethesda ont eut une super année et continuent sur leur lancée.
    Et en plus ils combattent la hype en annonçant souvent les jeux très près, genre là on a que des annoncent a 6 mois pas plus quoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.