Bluehole grogne et le PDG d'EA s'engage : le récap de l'actu du 22 septembre - The Pixel Post

Bluehole grogne et le PDG d’EA s’engage : le récap de l’actu du 22 septembre

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui, Bluehole est en colère contre Epic Games et le PDG d’EA s’engage pour l’égalité.

Bluehole montre les dents

Bluehole, la société derrière PlayerUnknown’s Battlegrounds, n’est pas très très contente. Et pour cause, Fortnite a récemment annoncé son propre mode battle royale. Contrairement à PUBG, le mode sera gratuit et disponible dès la semaine prochaine sur consoles, mettant donc, en théorie, des bâtons dans les roues du jeu à succès pour sa sortie sur Xbox One. Chang Han Kim, le producteur exécutif de Bluehole, a même annoncé réfléchir à d’éventuelles actions contre Epic Games.

fortnite bluehole

Sauf que, bon, soyons clair, PUBG est loin d’être le premier jeu à faire de la battle royale. Et le monde du jeu vidéo pullule d’exemples de titres qui voguent sur la mode du moment, sans jamais vraiment menacer LE jeu qui a eu du succès. Il suffit de voir du côté des hero shooters : Overwatch, Paladins, Quake Champions… Un seul se démarque mais d’autres alternatives existent, dont certaines en free-to-play, ce qui est toujours un plus pour le consommateur fauché. Alors PUBG, vous êtes le Overwatch des battle royales, appréciez votre place et laissez des “copies” se développer, ce n’est pas comme si les jeux récents d’Epic Games avaient un jour été une menace pour qui que ce soit.

Andrew Wilson n’est peut-être pas si démoniaque qu’il en a l’air

Suis-je la seule à trouver que le PDG d’Electronic Arts donne l’impression de vouloir avaler mon âme à chaque fois qu’il parle ? Oui ? Bon tant pis, passons à autre chose parce qu’au-delà de ma peur irrationnelle de l’homme, il se trouve qu’il s’engage pour la bonne cause. Andrew Wilson a donc rejoint la campagne HeForShe, représentée par Emma Watson et qui cherche à impliquer les hommes dans le combat pour l’égalité femmes/hommes. Le dirigeant s’engage à mettre en avant plus de personnages féminins dans les jeux, à entretenir une culture d’entreprise inclusive et à inclure la communauté dans la promotion de l’égalité des genres.


Une excellente nouvelle un peu ternie par le fait que ce soit Electronic Arts et que malgré tous les bons sentiments dont ils peuvent faire preuve, leur façon de faire et de vendre leurs jeux restent toxiques pour l’industrie. Mais ce n’est que mon avis très personnel qui n’engage que moi et qui ne doit pas faire ombrage à l’engagement de l’homme.

Fanny Dufour
Fanny Dufour

Passionnée de politique et maniaque de l'orthographe appréciant les jeux qui ont du sens et les indés.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.