Assassin's Creed Origins s'essaie à l'humour et les indés sur Switch

Assassin’s Creed Origins s’essaie à l’humour et les indés sur Switch : le récap de l’actu du 5 octobre

Bienvenue dans l’Expresso. C’est ici que vous retrouverez un petit condensé de l’actualité de la journée, rédigé par un rédacteur différent à chaque fois. Le rédacteur du jour choisit jusqu’à 5 news qui l’ont marqué et vous donne son avis sur chacune d’entre elles. Aujourd’hui : Assassin’s Creed Origins bénéficie d’une campagne promotionnelle pas comme les autres et les jeux indépendants se donnent le mot concernant la Switch.

How I Met Assassin’s Creed Origins

Nous voilà à pile trois semaines de la sortie d’Assassin’s Creed Origins et Ubisoft nous offre un trailer plutôt singulier. Si je vous dis saynètes et humour de sitcom vous me dites ? Probablement tout sauf Assassin’s Creed. Eh bien pourtant, Ubisoft réussit l’exploit de mêler ces deux univers diamétralement opposés, assurer la campagne promo de l’épisode et le tout sans être tout à fait hors-propos. À sa manière, ce trailer est la preuve de plus (s’il en fallait vraiment une) que la licence accorde une certaine importance à la vulgarisation des contextes historiques qu’elle exploite au fil des épisodes… avec plus ou moins de subtilité.

Ici, Ubisoft prend le parti de donner vie à l’écriture Hyéroglyphique afin d’exposer “les secrets de l’Ancien Empire égyptien”. Mmh. En réalité, il ne faut pas plus de quelques secondes pour comprendre que c’est l’humour gras qui est mis à l’honneur (pas si éloigné des cousins de South Park). Forcément, entre deux saynètes se cache une séquence du jeu, puisqu’il ne s’agira pas d’oublier la raison d’être de cet “aparté” marketing. Alors on aime ou on aime pas, mais ce “Tales From The Tomb Compilation” a au moins le mérite de renouveler le tapage habituel que l’on nous assène à quelques semaines de la sortie d’un AAA. Et c’est toujours ça de pris.

Les indés à l’assaut de la Switch

Certes, un catalogue de jeux indépendants était déjà en service depuis la sortie de la console en mars dernier, puisque l’eShop ne doit son activité qu’à ce dernier… aux côtés des exclusivités Nintendo, bien entendu. Pour autant, le calendrier se fait actuellement plus chargé qu’à l’accoutumée.

Hier, Sickhead Games a lancé les hostilités avec la version Switch de Stardew Valley. Night School Studio, quant à lui, poursuit sa conquête des plateformes pour son Oxenfree. L’été dernier sur Android et iOS (avec localisations) et aujourd’hui, le 6 octobre donc, sur Nintendo Switch. Axiom Verge ajoute également une version Switch pour compléter son palmarès, disponible depuis le 5 octobre et toujours sur l’eShop. Et enfin, toujours parmi les indés qui pèsent un peu dans le game, The Molasses Flood se charge de mettre un terme à cet arrivage puisqu’une version Switch de The Flame in the Flood est attendue pour le 12 octobre prochain (trailer tout spécialement réalisé pour l’occasion à retrouver ci-dessous). En bref, même si c’est aléatoire, il fait de plus en plus bon vivre sur Nintendo Switch. Parce que les exclusivités maison c’est bien, mais une bibliothèque de jeux diversifiée incluant également les tiers, ce sera toujours mieux.

Ailleurs dans l’actu

  • Une édition complète pour Horizon Zero Dawn verra le jour le 6 décembre prochain. Celle-ci regroupera le jeu ainsi que son unique extension solo (toujours attendue pour le 7 novembre).
  • Vous le savez sans doute, Ange d’Overwatch a récemment été modifiée histoire de dépoussiérer son ulti et lui apporter un peu plus d’agressivité en partie. Bon, eh bien il semblerait que ses modifications soient à l’origine de déséquilibres durant les nouvelles sessions de jeu. Du coup, le personnage va à nouveau jouir de quelques modifications supplémentaires. Voilà voilà.
Yohan Belhadj
Yohan Belhadj

Sensible à l'image et aux divers procédés de narration. Je suis peut-être plus vidéo que jeu, mais je ne boude pas pour autant mon plaisir à tenir une manette dans les mains.

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas rendue publique.